Le « bad buzz » de La Redoute sur Insta !

Ou comment un « bad buzz » peut faire ressortir le meilleur d’Instagram et des réseaux sociaux !

Bad-buzz-quand-marque-est-peril-F

Alors mes p’tits poto si vous n’êtes pas sur Insta ou si vous n’avez pas entendu parlé du dernier « bad buzz » (= mauvaise pub) de La Redoute, vous ne comprenez donc rien ni à mon titre ni à mon sous-titre et c’est normal !

Je vous explique rapidement ce qu’il en est : Hier La Redoute a publié en story sur instagram un petit sondage, grâce à la fonctionnalité dispo sur ce réseau social. Jusque là rien de « buzzant » si j’ose dire… Mais ça c’est seulement si vous n’avez pas lu le contenu de ce sondage. Car la question qui était posée aux abonnés était de savoir si ces derniers souhaitaient voir davantage de mannequins grandes tailles sur ce compte ?!

Si vous ne voyez toujours rien de buzzant imaginez-vous la même question mais posée avec d’autres critères (discriminants au passage) : Voulez-voir plus de mannequins noirs ? Voulez-vous voir plus de mannequins roux ? voulez-vous voir plus de mannequins handicapés ? … Bref on peut aller loin à ce petit jeu de la discrimination…

Alors j’en mets ma main à couper que beaucoup de gens se diront sérieusement « rholala mais on ne peut plus rien dire… » Mais désolée quand il s’agit d’insinuer que l’on peut décider si oui ou non une partie de la population mérite d’être davantage représentée… ou pas, il y a des limites !

On le dit, on le répète mais on dirait que ça ne rentre pas : 46% des femmes françaises font un 42 et + ! Comment La Redoute, qui vend principalement du prêt-à-porter peut estimer qu’il serait possible de nier l’existence de ces femmes, rondes, fortes, grosses ou comme vous préférez les appeler ?!

Et quand je dis « ces femmes » je parle de moi car j’en fais partie ! Et croyez-moi si beaucoup de françaises grosses se sentent mal dans leur corps c’est en grande partie face à la pauvreté du choix disponible en grande taille dans les magasins français !

Mais ça n’est pas là que je voulais en venir. Je pense que c’est un sujet qui mérite d’être traité plus largement.

Ce que je voulais mettre en avant dans cet article, c’est ce que cet événement négatif a su créer de positif, bien malgré lui. Si en effet, La Redoute a fait une véritable erreur de communication, cette mauvaise publicité a tout de même permis de démontrer encore une fois, l’impact de notre prise de position sur les réseaux sociaux.

micro Lire la suite

Aki Café & Boulangerie : une de mes adresses préférées à Paris !

…Ou comment vivre à l’heure japonaise dans la capitale française.

Pour ceux qui me connaissent ou qui me suivent sur les réseaux (en particulier sur Instagram) ca n’est pas un scoop… j’aime le Japon !

Alors non, je n’y suis jamais allée. Je rêve de faire ce voyage depuis le lycée je dirais, depuis que j’ai découvert cette culture et les manga. Mais c’est un sacré budget… et lorsque j’ai eu l’occasion de faire un gros voyage, je me suis faite embarquer dans un road trip de 2 mois aux U.S.A. une occasion manquée mais pas de regret, jamais !

Depuis j’ai rencontré celui que je surnomme « Mon Dragon » et le hasard fait bien les choses car il est lui-même fan de la culture nippone et des manga… incredible poto !

Donc en attendant le jour bénit où nous mettrons cap sur le pays du soleil levant, je recherche tout ce qui peut m’en rapprocher. Exemple : les sushis, les manga, les films jap, la Japan Expo, Hello Kitty et Pucca. Bon j’espère que vous aurez compris l’ironie, oui je caricature mais je me caricature un peu moi-même aussi. 😋

Donc vous imaginez, ma stupeur, ma surprise, mon émerveillement, ma joie, mon kiiiiffe quand j’ai découvert… La Rue Sainte-Anne à Paris ! Alias le quartier japonais !

Lire la suite

Victoires de la Musique : Pourquoi les rappeurs continuent-ils d’y participer ?!

Ou comment la mentalité française gâche-t-elle encore tout…

top spotify fleuve

(Photographie : site Mouv.fr pour l’article « L’incroyable domination du rap français sur Spotify en 2017 ».)

Vous trouvez mes mots injustes ?! un peu exagérés ou déplacés ? Alors c’est que vous n’avez jamais évolué dans le milieu de la musique en France. Et pourtant en ce qui me concerne « évoluer » est un grand mot. Cependant, de ma petite colline je peux déjà apercevoir  ce qu’il se passe en haut de la montagne des chanteurs/rappeurs à succès (Alerte grosse métaphore de fou ! ).

Pas besoin d’être un expert pour se rendre compte qu’aux USA la mentalité est différente et en particulier dans le milieu de la musique. C’est un business comme un autre et les américains n’ont aucun souci avec le business. De la même façon qu’aucun américain ne s’insurge de la vente de tee-shirts, portes clés, faux gilets de pompiers floqué « 11 septembre 2001 » pour rembourser un mémorial hors de prix (en France cela ferait un tollé général)  ; les artistes américains n’ont aucun mal à s’associer à d’autres artistes si c’est pour le bien de leur carrière ou de leur portefeuille et cela même s’ils ne sont pas dans le même « délire ».

Pour un artiste américain, il est également tout à fait normal de choisir un poulain, qu’il mettra en avant et à qui il donnera les moyens de réussir, simplement parce qu’il a du talent. Et cela même si ce poulain n’est pas le fils d’un tel, ou n’a pas fait tant de vues dans son dernier clip etc… Comme exemple je vois tout de suite Snoop Dogg avec Wiz Khalifa, Pharrell Williams avec Ed Sheeran, et bien d’autres sans oublier l’incroyable histoire de  Isa Muhammadun SDF de Los Angeles que Rick Ross a fait rentrer dans son label MMG, après l’avoir entendu freestyler dans la rue… DAMN !

téléchargement

Alors je ne dis pas que l’industrie musicale américaine est parfaite, mais quand je vois les grammy awards et que je les compare aux victoires de la musique… Lire la suite