My Japanese Dream

…Ou comment un rêve tourne au cauchemar !

Comme vous le savez si vous me connaissez, même un minimum, ou si vous êtes abonnés à mon compte insta ou ma page Neko-Line sur Facebook, J’ai un rêve depuis mes 15 ans : Partir au Japon ! Et pour mes 30 ans, je me fais (enfin) le plus beau cadeau en décidant de partir durant 18 jours au pays du soleil levant. Du 26 mars au 14 avril 2020.

Nous sommes le 02 mars, alors que je devrais être dans la dernière ligne droite de la préparation de mon voyage, mon rêve, après une attente donc de 15 ans, je me retrouve à écrire cet article pour me confier sur ma tristesse et mon angoisse. Comme vous le savez, depuis ce début d’année 2020, une épidémie arrivée par la Chine et qui contamine maintenant le monde entier, frappe également le Japon et la France. Je vais donc vous expliquer comment cela a déjà impacté mon voyage et en quoi cela l’impactera sans doute encore ainsi que les raisons de mes craintes.

Des soucis avant même de partir…

Alors que j’ai pris soin de réserver mes billets d’avion fin septembre 2019, je me suis retrouvée 5 mois plus tard, en ce mois de février 2020 à me remettre dans la recherches des billets au meilleur tarif. En effet, 5 mois plus tôt j’avais prévu de voyager avec Air China, la compagnie sans doute la plus compétitive, pour aller au Japon avec une escale. Les billets sans escales coûtant alors plus de 1000€ contre environ 550€ avec une escale. Sauf que là, problème : à l’aller je devais faire escale… à Pékin et au retour… à Shanghai… En temps normal, je trouverais ça plutôt cool, je ne suis jamais allée en Chine et même si je ne serai pas sortie de l’aéroport ça donne l’impression de vivre une petite aventure quoi ^^ Sauf que là, avec le coronavirus qui frappait pleinement la Chine, et presque seulement la Chine à ce moment, j’avais peur des conséquences pour mon arrivée au Japon. J’ai donc bataillé avec Govoyages pour être remboursée, malgré le fait d’avoir pris une assurance « Annulation Toutes causes », ça n’a pas été facile, de vrais escrocs ces assureurs mais bon comme on les laisse faire en toute impunité… (bref c’est un autre débat). J’ai fini par être remboursée de la quasi-totalité du montant de mes billets. Mais je me retrouvais à moins de 2 mois du départ sans billet… Horrible retour à la case départ, je voulais donc que cette situation se règle au plus vite. Deux jours après, j’ai trouvé les billets les plus « acceptables », sans escale en Chine, mais avec escale quand même car les directs étaient toujours assez chers. J’ai payé 150€ de plus pour des trajets tout de même un peu plus courts avec la compagnie… Korean Air, avec escale à… Séoul… Le lendemain même de mon achat, la Corée annonçait une explosion des cas contaminés par le Coronavirus… La poisse s’acharnait…

Mais bon je reste encore à ce jour positive à ce sujet, même si la situation peut empirer à tout moment, pour le moment le Japon n’a pas interdit l’entrée sur le territoire de l’ensemble des coréens et étrangers transitant par la Corée mais seulement des personnes qui sont allées dans les 14 jours dans une des 2 provinces réellement touchées par le virus et dont Séoul est plutôt loin.

Je vous mets des images pour vous faire rêver un peu quand même 😉

Mes craintes avec le Coronavirus, une fois arrivée au Japon…

En réalité, attraper ce virus n’est clairement pas ce que je crains le plus une fois sur place. En effet, cela fait plusieurs semaines que je le dis et visiblement mon instinct avait raison : Cela va devenir pareil en France. Et c’est déjà la cas. Je suis autant en sécurité là-bas qu’ici finalement. Par contre, ce que je crains réellement c’est de partir au Japon et qu’une fois sur place, nombre de sites culturels, touristiques, nombre de parcs permettant d’admirer les cerisiers en fleurs, nombre de restaurants et commerces soient fermés. Ce serait très dur pour moi, qui attend tellement de cette découverte du pays de mes rêves, de trouver porte close, à chaque fois que je veux visiter quelque chose, de finalement ne pas voir le vrai visage du Japon et de revenir avec une valise pleine de regrets. Ce que l’on sait pour le moment c’est que certains musées sont déjà fermés jusqu’à mi mars (je pars le 26 mars), mais cela pourra être prolongé. Les écoles sont fermées. Jusque là cela me semble gênant mais pas dramatique. Cependant depuis aujourd’hui je lis régulièrement que pour le Hanami (les festivals organisés pour admirer les sakura dans les parcs) des annulations sont prévues, interdisant les regroupements dans les parcs. Et ça c’est vraiment très embêtant, car l’on vient au Japon au printemps principalement pour voir cela. Les parcs seront-ils complètements fermés, ou la police veillera-t-elle seulement à ce que les gens ne s’attroupent pas ? d’ici 3 semaines comment les choses auront-elles évolué ? Impossible de répondre à ces questions et donc il est très difficile de faire un choix…

Autre possibilité, les choses pourraient également empirer largement en France et nous pourrions également avoir des restrictions d’entrée dans certains pays.

Hanami…

Les options qui s’offrent à moi aujourd’hui…

J’ai en gros deux options au moment où je vous parle :

  1. Annuler mon voyage mais à priori, les démarches sont lourdes et il se peut que je ne sois remboursée qu’à hauteur de 290€ ou au mieux que je récupère seulement 80% du prix de mon billet en retirant aussi les taxes d’aéroports… Dans ce cas je reprogrammerais mon voyage pour novembre, le Japon est superbe aussi à l’automne.
  2. Décider de maintenir mon voyage, prendre le risque de passer à côté de certaines choses, ou me rendre compte que finalement cela ne change pas grand chose. Mais si je suis déçue j’aurais engagé un budget d’environ 3000€, cela fait cher pour avoir des regrets :-/

D’après ce que je lis des personnes étant sur place, les avis sont mitigés. Certaines personnes déconseillent de venir dans ces conditions surtout pour un premier voyage au Japon. D’autres trouvent que c’est le moment idéal car comme habituellement 80% des touristes sont chinois, les sites touristiques sont déserts. Ce serait donc une occasion incroyable de voir les incontournables de ce pays, sans la masse de touristes habituelle. Ce qui est sur c’est que si davantage de sites ferment et/ou que les transports sont touchés, il faudra annuler. On se laisse une semaine de réflexion. Je dis « On » car pour ceux qui ne le savent pas je pars avec ma meilleure amie. Mais elle n’est pas concernée de la même façon car elle ne part pas de France avec moi, elle vit actuellement en Australie.

Pour ceux qui seraient dans le même cas que moi…

Si vous êtes dans le même cas que moi, avec un départ pour le Japon en mars ou avril, n’hésitez pas à me faire part de votre avis, vos témoignages ou vos questions en commentaire surtout ! Vous pouvez également trouver pas mal d’infos sur la page Facebook : Infos Locales au Japon , mais aussi sur le groupe Facebook Un Gaijin au Japon- La Communauté. Je follow également plusieurs influenceuses sur Instagram qui vivent au Japon ou qui viennent de commencer leur voyage là-bas : Bunny Tokyo, Virginie Grossat, France Japon.

Au final, je garde espoir et j’essaye de ne pas baisser les bras, j’ai du mal à vraiment me mettre à fond dans les derniers préparatifs car si je devais annuler… mais je préfère rester positive et me dire que de toute façon cela va s’arranger, je vais y aller et puis j’y retournerai plein de fois de toute façon 😀

Alors croisez les doigts pour moi mes p’tits moelleux :-*

Sayonara !

Fuji-San c’est ainsi que l’on peut appeler le Mont-Fuji !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s